Rachel HARNISCH

soprano

La création mondiale de L’Invisible de Aribert Reimann à l’opéra de Berlin en automne 2017 figure parmi les projets les plus captivants du soprano suisse Rachel Harnisch. Le Deutsche Oper lui a immédiatement offert le rôle-titre dans Jenufa pour la saison 2019/2020.

Au Grand Théâtre de Genève, une nouvelle production « L’affaire Makropulos » est prévue pour la saison 1920/21, puis elle fera ses débuts en tant que Christine dans « Intermezzo » de Richard Strauss à Bâle et Anvers et en tant qu’Eva dans « Les Maîtres chanteurs de Nuremberg » du Deutsche Oper Berlin.

En 2016, elle débute avec un grand succès dans les rôles de Rachel de La Juive d’Halévy (mise en scène d’Olivier Py) à Lyon, dans celui d’Emilia Marty dans L’affaire Makropoulos de Janacek avec Tomas Netopil à Anvers et Gand. Elle a aussi été grandement acclamée à l’Opéra du Rhin de Strasbourg dans une production de La Juive de Peter Konwitschny en 2017.

Rachel Harnisch a chanté Pamina dans la Flûte enchantée, Contessa dans les Noces de Figaro, Fiordiligi dans Così fan tutte, Konstance dans l’Enlèvement au Sérail, Micaëla dans Carmen, Marzelline dans Fidelio, Antonia dans Les Contes d’Hoffmann, Blanche dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, Clémence dans L’amour de loin de Kajia Saariaho, Ann Truelove dans The Rake’s Progress, et Hélène dans Le Duc d’Albe de Donizetti sur scène à Berne, Genève, Zurich, Munich, Essen, Bochum, Düsseldorf, Berlin, Paris, Marseille, Toulouse, Bruxelles, Anvers, Florence, Reggio Emilia, Ferrara, Modena, Verone, Turin, Naples, Madrid, Athènes, et auprès des festivals de Glyndebourne, Lucerne et Santiago de Chili. Au Théâtre de la Scala de Milan, elle a fait ses débuts en tant que Nermin dans la création mondiale de l’opéra Teneke de Fabio Vacchi dirigée par Roberto Abbado.

Rachel se produit régulièrement avec des chefs tels que Vladimir Ashkenazy, Douglas Boyd, Philippe Herreweghe, Kent Nagano, Dimitri Kitajenko, Eliahu Inbal, Roberto Abbado, John Neschling, Armin Jordan, Christian Zacharias, Steven Sloane, Stefan Soltesz, Christopher Hogwood, Antonio Pappano, Michel Plasson, Muhai Tang, Jeffrey Tate, Sir Roger Norrington, Sir Johan Eliot Gardiner et Zubin Mehta. Pendant de nombreuses années, elle eut une étroite collaboration avec le grand Claudio Abbado. Son répertoire s’étend des passions de Bach aux œuvres de Luigi Nono qu’elle interprète avec les principaux orchestres européens.

Rachel Harnisch a étudié avec Beata Heuer-Christen à Freiburg.