Merci, Chantal Nastasi et Georg Rudiger pour vos critiques dithyrambiques et empathiques de notre production ‘Lauber’!